Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de Chrissy

Tout ce qu'une femme n'ose pas dire ouvertement, ses pensées, ses expériences, ses choix, ses opinions, ce qu'elle aime , ce qu'elle déteste...tout ceci sans être censurée ou corrigée par de pseudo lecteurs ...

La côte Amalfitaine: le joyau de l'Italie.

Amalfi
Amalfi

~~Rome, Florence, Venise, l’Italie a le vent en poupe, destination prisée par les français car peu onéreuse, proche et riche historiquement. Mais au sud de Rome, il est un petit village niché au creux de la falaise qui, bien que caché, fut un port très prospère à une lointaine époque, je veux parler d’Amalfi classé patrimoine mondial de l’UNESCO.

La côte Amalfitaine mérite qu’on se déplace pour elle.

Embarquons pour un petit périple où des noms gorgés de soleil nous attendent : Capri, Naples, Amalfi, Ischia… ces mots au son enchanteur.

Quittant Rome en voiture, je fais quelques escales sur la route en direction de Naples. Je longe la côte Amalfitaine, véritable joyau de l’Italie.

Lorsqu’au détour d’un virage apparaît le golfe de Naples avec en arrière-plan le Vésuve endormi qui semble veiller sur la ville, mes yeux s’écarquillent. Grandiose !

La petite route sinueuse qui borde la côte a tout ce qu’il y a de pittoresque, des villages minuscules se succèdent, des citronniers semblent suspendus aux pentes escarpées, çà et là de petites échoppes apparaissent proposant de la poterie polychrome émaillée, spécialité de Vietri. Et toujours ce même paysage dont je n’arrive pas à me lasser, cette mer d’huile parsemée de voiliers, barques, bateaux en tout genre reflétant la lumière du soleil presque couchant. Des diamants m’éblouissent parfois au détour d’un virage, manquant me faire plonger dans cette eau turquoise.

Enfin Amalfi, je suis accueillie au pied de la ville par Maximo, un « soi-disant » voiturier à qui je remets la clef de mon véhicule. On ne circule pas en voiture à l’intérieur de la ville :

« Il faut attendre la venue du bagagiste » me dit-il.

Arrive alors un grand gaillard dans une voiturette de golf. Il charge valises et sacs et m’embarque. Après deux minutes de conduite dans un dédale de venelles colorées, il s’arrête devant un escalier à pic et me fait signe de le suivre.

Chargeant les bagages sur ses épaules il commence l’ascension.

Soixante-dix marches, il faut le mériter cet hôtel ! Exit les paresseux, les pressés, les touristes qui souhaitent une chambre les pieds dans l’eau. Bienvenue aux touristes pas comme les autres qui cherchent la différence qui sortent des sentiers battus. Là où je souffle et peine, le bellâtre, chargé comme un mulet, m’encourage à franchir ces fameuses soixante-dix marches qui mènent…au moins au paradis j’espère ! Un palier, des portes, deux paliers, des portes, du linge étendu, trois paliers…y a-t-il vraiment des gens qui habitent là ? Nous voilà arrivés, enfin ! Je regrette presque mon choix lorsqu’Andréa, le réceptionniste zélé, m’ouvre la porte d’une chambre de poupée… Là, tout change, je bascule dans un autre monde, la chambre, la salle de bain, tout est miniature ici, mais avec le plus grand confort, la plus petite attention. De la douche SPA aux serviettes de toilette en passant par la petite composition de produits de toilette : savons, crèmes, shampoing, tout y est…La salle de bain, un véritable bijou, tout en céramique, rappelle que Vietri n’est pas très loin.

En ouvrant la fenêtre, des notes de musique s’égrènent dans l’air : « quizas, quizas, quizas… » Un contrebassiste, un guitariste, et un chanteur, voilà le trio que je découvre sous le balcon, venus chanter la sérénade aux clients de la trattoria du rez-de-chaussée. Je profite de cette musique et esquisse un pas de danse, je me sens dépaysée. En relevant la tête, c’est une vue spectaculaire sur la baie d’Amalfi que je découvre. Que demander de plus ? Un hôtel hors norme, dans un endroit insoupçonné, où l’agitation des ruelles me parvient à peine…La nuit est calme et fraîche, perchée dans mon pigeonnier je suis au septième ciel…

En allant dîner, je me perds parmi les venelles et escaliers qui rappellent les souks du Levant. Je découvre la cathédrale romane avec son « cloître du paradis »…Je savais bien qu’il était question de paradis dans ce petit village accroché à la montagne !... Je ne saurai trop vous conseiller la « Residenza del Duca » , petit hôtel de charme, si d’aventure vous décidiez de vous arrêter à Amalfi.

Retour à Naples. Le linge étendu aux balcons, les vespas, les enfants qui jouent dans les rues et les mamas discutant sur le pas de leur porte avec en arrière-plan le Vésuve. Naples est une ville frénétique, ce n’est pas ma destination, trop bruyante pour moi.

Entre Capri que je connais déjà et Ischia, mon cœur balance une demie seconde, pas plus, des deux îles, c’est vers Ischia que mon cœur penche.

Direction Ischia donc, une île complètement opposée à l’atmosphère napolitaine, une île aux paysages de rêve.

Deux heures de bateau et Ischia apparaît. Surnommée l’île verte, Ischia joue la carte de la discrétion au nord du golfe de Naples. C’est ici que j’ai décidé d’abriter ma solitude, dans l’intimité et la discrétion. Trois jours de rêves. L’hôtel où je descends le Mezzatorre mélange un style médiéval et oriental. J’aime cet endroit construit à flanc de falaise, véritable nid d’aigle avec son petit escalier en fer descendant vers la mer. La piscine d’eau de mer chauffée permet de se détendre et de savourer, enfin, le calme.

Demain ce sont les thermes que je veux découvrir. Le parc thermal Poséidon offre le bien-être à l’état pur, de nombreux bassins, à ciel ouvert, aux températures différentes pouvant aller jusqu’à 60 degrés, m’accueillent, j’y passe une journée de détente mémorable.

Raconter Ischia semble impossible, il faut vivre Ischia … Ses couleurs, ses parfums, ses saveurs aussi pour les amateurs de vin ! A pied déambuler dans les ruelles pavées, mais aussi faire l’ascension du mont Epoméo où Naples et son Vésuve se dressent comme sortis de nulle part.

A vélo pour admirer les vignobles, ou encore une balade en voilier pour apprécier le calme et le pittoresque de cette île volcanique.

Il y aurait tant de choses à dire à faire encore, pourtant mon séjour touche à sa fin. C’est le cœur lourd que je monte à bord du ferry et que je vois s’éloigner Ischia la belle.

Capri c’est fini, mais Ischia, je reviendrai…

Je quitte la côte Amalfitaine à regret, un goût sucré et fruité me reste de cette escapade italienne, comme me laissaient dans la bouche les berlingots de mon enfance.

A faire absolument !

Ischia / Ischia, hôtel Mezzatorre / les thermes Poseïdon / Naples et le Vésuve
Ischia / Ischia, hôtel Mezzatorre / les thermes Poseïdon / Naples et le Vésuve
Ischia / Ischia, hôtel Mezzatorre / les thermes Poseïdon / Naples et le Vésuve
Ischia / Ischia, hôtel Mezzatorre / les thermes Poseïdon / Naples et le Vésuve
Ischia / Ischia, hôtel Mezzatorre / les thermes Poseïdon / Naples et le Vésuve
Ischia / Ischia, hôtel Mezzatorre / les thermes Poseïdon / Naples et le Vésuve

Ischia / Ischia, hôtel Mezzatorre / les thermes Poseïdon / Naples et le Vésuve

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Chrissy

L'humour, les mots j'en fais mon affaire...La langue de bois, je ne connais pas. Fatiguée d'être censurée, j'ai décidé de faire profiter, à ceux d'entre vous qui n'ont pas peur des mots, à ceux qui sont capables d'aller au-delà d'un paragraphe de lecture, de mes pensées, de mes élucubrations.
Voir le profil de Chrissy sur le portail Overblog

Commenter cet article

Haidee 27/07/2015 08:37

Faut qu'on aille voir cela de mes propre yeuxr, trop beau,

Chrissy 27/07/2015 09:57

Un convoi s impose alors !!

Vicleamax 26/07/2015 21:42

De loin un des meilleurs articles "carnet de voyage". Je suis impatient de découvrir la prochaine destination. Merci pour les images mais surtout les sensations ressenties à la lecture de cet article.

chrissy 26/07/2015 21:48

Un des commentaires les plus gratifiants... Merci!!!

jean 26/07/2015 16:54

Andiamo !!!!!

Chrissy 26/07/2015 16:56

Quand tu veux, on fait un groupe avec Gino !!

Rolly 26/07/2015 16:29

Je n'aurais pas dû lire!!!!! Je pense avoir déjà eu les impressions de la visiteuse de " ces" lieux magiques!!!! Mais là ,je sens poindre la nostalgie, pourtant sois assurée que la magie opère toujours!!! Mais ta lectrice n'ira nulle part et avant longtemps.... La raison : patience en privée !

Chrissy 26/07/2015 16:42

Comment?? Aurais tu perdu tes qualités de globe trotter?
Ou le ciel te joue-t-il encore des tours?? Tu as attisé ma curiosité...

Lola 26/07/2015 15:41

Super Zaza, je veux y aller !!!

Chrissy 26/07/2015 15:44

Lola !!! On ira ensemble chérie!!!

chan ngan chuck 26/07/2015 15:27

Très bien, continue sur la lancée

Chrissy 26/07/2015 15:29

Merci pour tes encouragements.