Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de Chrissy

Tout ce qu'une femme n'ose pas dire ouvertement, ses pensées, ses expériences, ses choix, ses opinions, ce qu'elle aime , ce qu'elle déteste...tout ceci sans être censurée ou corrigée par de pseudo lecteurs ...

ZINEDINE SOUALEM: LA VALEUR SURE DU CINEMA FRANCAIS

Zinedine Soualem lutte contre la polio
Zinedine Soualem lutte contre la polio

~~ « … On a beau faire on a beau dire

Qu'un homme averti en vaut deux

On a beau faire on a beau dire

Ça fait du bien d’être amoureux… »

Ces mots, chantés par Jacques Brel, c’est dans la bouche de Zinedine que nous les entendons… chantés avec conviction, se penchant légèrement vers nous pour nous faire partager, si ce n’est son adage, tout au moins ce qui donne un sens à sa vie…

Il est 15 heures, le soleil est au rendez-vous, Zinedine s’approche d’un pas nonchalant, un petit sourire aux lèvres. Il nous dirige vers une table libre, s’assurant que l’endroit nous convient, face à l’Océan Indien, où le ressac des vagues nous tiendra lieu de musique. Il est prêt, il est tout à nous, pas une fois il ne se laissera distraire, c’est lui la star, et pourtant nous avons l’impression d’être les personnes les plus importantes pour lui à ce moment.

« J’ai peu de temps confie-t-il »

Pourtant, jamais sur sa montre, il ne jettera un œil, il nous regarde, son visage se détend, il est disponible. Après lui avoir confié que nous souhaitions faire le portrait de l’homme, et pas seulement du comédien, il s’installe plus confortablement, se rapproche de nous comme s’il avait envie de nous faire des confessions… Le décor est planté, nos échanges sont chaleureux, plus rien n’existe, il nous entraine dans sa bulle.

Il parle vite, beaucoup, s’exalte, on sent le tempérament nerveux, l’homme qui ne veut pas perdre une minute, non pas de son temps, mais de la vie… Il n’y aura pas de silence, les blancs, il les remplit à sa façon, par une anecdote ou en nous retournant une question. Sympathique est le premier mot qui nous vient à l’esprit, mais très vite, c’est plutôt passionné qui prendra la première place…

Oui, Zinedine est un amoureux dans l’âme, il travaille par amour, il vit, il chante par amour, c’est son moteur. Son attitude est d’ailleurs à l’image de sa conviction : yeux pétillants, sourire ravageur, ce n’est pas le Don Juan au sens propre du terme, mais nous comprenons bien que cet acteur, sous ses apparences facétieuses, a dû en faire fondre des cœurs !

Comment ne pas être touché par ce comédien d’origine Algérienne, élevé chez les auvergnats pour qui « un sou est un sou », qui respecte , sa vie durant, ce que son père lui a mis dans la tête depuis petit : « Ne demande jamais rien à personne…tu ne dois jamais rien devoir … ».

Si vous mettez bout à bout ces deux devises, vous comprendrez que Zinedine est là où il est, grâce à son talent, son travail, il connaît la valeur de l’argent et n’est pas de ceux qui mènent la vie de château… Entre deux films, il se contente des plaisirs simples de la vie : faire son marché, manger sainement, se déplacer à vélo, ou écouter de la musique classique tout en dévorant Proust…la vie Parisienne oui, mais la simplicité avant tout…

C’est d’ailleurs le plus simplement du monde qu’il s’adresse à nous, pas de grands mots ou de phrases toute faites, il hésite, bafouille, s’esclaffe, revient sur ce qu’il a déjà dit, s’inquiète de savoir s’il a été clair, se prêtant volontiers au jeu des questions , saupoudrant çà et là ses réponses, de son humour , épiçant ainsi le moment passé ensemble.

Du petit garçon facétieux qu’il était à l’école, il en a gardé l’âme…

« C’est un casse couilles gentil… dit de lui Karol, l’assistant de Claude Lelouch, il lui ressemble d’ailleurs assez, à l’image de Lelouch, il s’émerveille encore de tout et nous amuse tel un adolescent turbulent … »

Drôle, comique, semblant tout prendre à la légère, pourtant, au fond, c’est un cœur d’artichaut. Les ruptures sentimentales le laminent. Avec ses filles il se montre étouffant, trop présent, protecteur…Il est là son talon d’Achille…A peine a-t-il prononcé leur prénom, que son expression change ; l’homme qui ne craint rien se transforme, il devient indulgent, caressant, affectueux : « mes filles, c’est ma fierté… » Nul besoin de le questionner, son attitude à elle seule, nous montre la place qu’elles tiennent dans sa vie et dans son cœur… Zinedine le papa, qui passerait des heures à admirer ses deux jeunes femmes qu’il considère toujours comme « ses bébés ».

Côté professionnel, du mime qu’il a été pendant 7 ans, au comédien qu’il est, les choses se sont faites sans bagarre, naturellement, au moment où ça devait se faire. Il avoue que pour lui, dans ce domaine, la vie est un long fleuve tranquille, rien n’est planifié à l’avance, il sait juste saisir les opportunités quand elles se présentent et se fait confiance sans prétention aucune.

Tourner sous la direction de Lelouch est pour lui un réel enchantement : « C’est le plus prolifique des réalisateurs, il est extraordinaire, enthousiaste, il aime les acteurs, il les porte, les glorifie… Lelouch dévore la vie… » Dit-il avec, lui aussi, ce même enthousiasme.

Ses rôles sont des coups de cœur . Il entre dans la peau des personnages en pensant uniquement à l’homme qu’il représente et non pas au métier de celui-ci, il se lâche, tout en maitrisant l’univers dans lequel il joue. C’est un acteur sincère, et le cinéma le lui rend bien, classé parmi les seize acteurs les plus rentables de France, Zinedine est omniprésent sur le grand écran.

Aux côtés de Claude Lelouch et Elie Sémoun pour le festival du film sur notre île, il prend très à cœur son rôle de jury, et ne joue pas les Divas, il est accessible et profite de tous les moments grappillés pour découvrir ce petit caillou qui l’accueille comme il se doit.

Lorsque nous abordons les œuvres humanitaires, nous sentons que c’est un sujet sensible. C’est en faisant rire les enfants malades qu’il apporte son soutien à l’association « le rire médecin ». Lorsque nous lui parlons de la Polio, il nous annonce que chez lui, derrière sa porte d’entrée, sont collés des post-it où figurent les dates des rappels pour lui et ses filles…on ne badine pas avec la maladie chez les Soualem…

L’entretien se termine. Une heure déjà que Zinedine se livre. Nous nous levons à regret, déplorant de devoir sortir de cette bulle. Le temps avait suspendu son vol et soudain le tic- tac de la pendule reprend ses droits. Nous nous quittons, chacun reprenant le cours de sa vie…Il y aurait encore tant de choses à découvrir chez cet homme débonnaire. Une personnalité aux multiples facettes, mais si nous ne devions retenir qu’une seule phrase de lui, ce serait celle-ci :

« Le plus bel état, c’est d’être amoureux… »

Merci Zinedine d’avoir enrichi notre ciel d’une étoile de plus….

interview de Zinedine Soualem

interview de Zinedine Soualem

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Chrissy

L'humour, les mots j'en fais mon affaire...La langue de bois, je ne connais pas. Fatiguée d'être censurée, j'ai décidé de faire profiter, à ceux d'entre vous qui n'ont pas peur des mots, à ceux qui sont capables d'aller au-delà d'un paragraphe de lecture, de mes pensées, de mes élucubrations.
Voir le profil de Chrissy sur le portail Overblog

Commenter cet article

vicleamax 26/07/2015 19:54

C'est vraiment un article qui donne envie de connaitre mieux le travail de cet acteur, Bravo

chrissy 26/07/2015 21:37

Merci, il sera heureux de le savoir!

Dom 23/07/2015 22:15

J'aime ton interview ! C'est un acteur que j'aime beaucoup et je pense que tu as su décrire sa personnalité ! Bravo !

chrissy 24/07/2015 03:42

Merci pour tes encouragements Dom, ravie d'avoir pu partager ce moment passé avec Zinedine, avec mes lecteurs.