Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de Chrissy

Tout ce qu'une femme n'ose pas dire ouvertement, ses pensées, ses expériences, ses choix, ses opinions, ce qu'elle aime , ce qu'elle déteste...tout ceci sans être censurée ou corrigée par de pseudo lecteurs ...

LE FIL ROUGE

le fil rouge
le fil rouge
Il est une légende orientale selon laquelle nous avons tous, attaché à notre petit doigt un fil rouge qui, si nous le suivons, nous conduira auprès de l'amour de notre vie.

Là nous attendra l'Amour avec un grand A, celui qui nous permettra de nous épanouir, qui nous rendra heureux, qui nous comblera, celui qui sera indéfectible.

Mais... Il y a un mais. Il existe une seconde personne avec qui nous avons une connexion, un attachement, un lien fort, hélas cette personne nous échappera toujours, une histoire impossible.

J'ai rencontré Amélie. Jeune femme de 40 ans en couple avec Jean depuis 5 ans. Amélie est heureuse, comblée, elle avoue avoir trouvé son alter ego . Jean est fou amoureux d'elle, rien ne passe avant sa belle, il la dorlote, la chouchoute et elle le lui rend bien. Leur vie est un long fleuve tranquille. Et pourtant... pas si tranquille que ça! Amélie confesse que si on lui ouvrait le crâne, on s'apercevrait que d'un côté le fleuve est tranquille oui, mais de l'autre, l'eau est tumultueuse. Pas une semaine, pas un jour ne passe sans qu'elle pense à Arnaud.

Arnaud c'est un ex avec qui Amélie a eu une histoire quand elle avait 22 ans. Une histoire compliquée, impossible, déchirante. Ils se sont rendus à l'évidence tous les deux et ont fini par se séparer. Mais pendant des années, leurs routes se sont recroisées, souvent, avec quelquefois un nouvel essai, un nouvel espoir...mais, décidément impossible d'avoir une relation sereine avec Arnaud.

Après 8 ans de galères sentimentales où le fantôme d'Arnaud rodait autour d'elle, Amélie a décidé de jeter l'éponge. Elle déménage, change même de pays, commence une nouvelle vie...ailleurs. Un ailleurs rempli de promesses, bien décidée à enterrer Arnaud et à enfermer son fantôme dans un placard à double tour.

C'est là qu'elle rencontre Jean, son âme sœur. Elle ne peut imaginer être plus heureuse. Les jours, les mois passent dans un amour sans nuage. Ils décident de se marier. On pourrait penser qu'Amélie a enfin trouvé la paix...

Hélas! Elle a juste muselé les loups qui hurlent en elle. Elle se bouche les oreilles lorsque qu'ils sortent des bois et viennent jusque sous ses fenêtres hurler. Elle ferme les yeux lorsqu'elle sent leur doux pelage lui effleurer la peau. Elle s'attache les mains pour ne pas être tentée de tendre le bras et sentir la chaleur de leur corps. Mais elle a beau faire, elle a beau dépenser toute l'énergie que son petit être est capable de donner, pas une heure ne passe sans qu'elle rêve de sentir encore une fois, une dernière fois les lèvres d'Arnaud sur les siennes, d'entendre une dernière fois sa voix suave, de sentir une ultime fois l'odeur de cet amour si intense... mais impossible.

Lorsqu'elle me raconte son histoire, j'ai du mal à comprendre comment on peut à ce point avoir deux personnes dans la peau. Quand elle me parle de Jean son regard s'adoucit, sa voix est mélodieuse, son sourire soyeux, son visage calme, paisible, serein. Elle transpire l'Amour par tous les pores de sa peau. Je ne peux m'empêcher d'éprouver une petite pointe d'envie.

Quand elle parle d'Arnaud, ses narines frémissent, ses yeux s'animent, de doux son regard devient fougueux, brillant, quelques gouttes de transpiration perlent au-dessus de sa lèvre. Sa langue humecte ses lèvres d'une façon si sensuelle...c'est une autre Amélie qui me fait face. Incroyable ce changement qui s'est soudain opéré sous mes yeux. Elle devient farouche, sauvage, la main qu'elle passe dans ses cheveux les rendent indisciplinés, imitant la crinière de ces chevaux un peu fous galopant dans le vent. La métamorphose est fabuleuse, inouïe!

Alors c'est donc vrai! Il existe deux amours, l'un calme et tranquille qui nous comble et l'autre tumultueux qui nous fait vibrer... Comment vivre sereinement quand quelque soit le choix que faisons nous devons faire un deuil, enterrer un des deux amours et vivre toute sa vie avec ce souvenir, cet espoir, cette peur même, concède Amélie, peur qu'il ne réapparaisse et fasse sauter tous les verrous, même les plus récalcitrants. Il y a de quoi devenir folle!

La jeune femme me regarde, hoche la tête, essuie une larme qui perle au coin de ses grands yeux noirs, sourit, balaye de la main l'ombre d'Arnaud qui tel un rapace plane au-dessus de nos têtes, secoue sa crinière, se redresse, comme pour reprendre possession de son corps et me dit: "Voilà pourquoi je n'en parle jamais, voilà pourquoi je ne laisse jamais les loups atteindre la clairière où je vis. Je sais qu'ils sont là, je sais qu'ils attendent un moment de faiblesse pour surgir....et après?... J'ai trop à perdre, je sais ce que j'ai, j'ai conscience de la chance que j'ai, alors je vis, j'apprends chaque jour à aimer un peu plus Jean et je me rappelle que l'équilibre est fragile..."

Je me souviens alors d'une vieille chanson qu'écoutait ma mère en boucle, une chanson de Nicole Croisille " J'ai besoin de toi, j'ai besoin de lui". Je prends alors toute la mesure des paroles de ce succès, finalement nous devons toujours renoncer à quelque chose dans la vie, même le bonheur a un prix à payer...Les vraies réussites sont fatales: tuer un amour pour en réussir un autre.

LE FIL ROUGE
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Chrissy

L'humour, les mots j'en fais mon affaire...La langue de bois, je ne connais pas. Fatiguée d'être censurée, j'ai décidé de faire profiter, à ceux d'entre vous qui n'ont pas peur des mots, à ceux qui sont capables d'aller au-delà d'un paragraphe de lecture, de mes pensées, de mes élucubrations.
Voir le profil de Chrissy sur le portail Overblog

Commenter cet article

Mary-lee 17/09/2015 08:20

Choisir c'est renoncer. Qu'il est difficile et terrifiant de renoncer! La question à se poser? ?? Mon choix sera-t-il constructif ou destructif

Roberto 15/09/2015 18:53

Salve Crissy