Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de Chrissy

Tout ce qu'une femme n'ose pas dire ouvertement, ses pensées, ses expériences, ses choix, ses opinions, ce qu'elle aime , ce qu'elle déteste...tout ceci sans être censurée ou corrigée par de pseudo lecteurs ...

Culpabilité ou égoïsme: faites votre choix!

Culpabilité ou égoïsme: faites votre choix!

~~ Votre homme vient de rentrer du travail, il s’affale sur le canapé et vous dit : « qu’est-ce qu’on mange ce soir ? » ….

« Chéri tu n’as pas oublié, je dîne avec mes copines ! » C’est la phrase que vous lancez à votre cher et tendre depuis la salle de bain où vous ourlez vos yeux d’eye liner avant ce dîner tant attendu. Pas de réponse. Au bout de quelques minutes vous pointez votre nez et lui demandez s’il a bien entendu. Il vous regarde de la tête au pied et vous répond « oui, j’avais oublié…pfff…en plus ce soir je suis vraiment crevé, j’aurais bien aimé que tu t’occupes de moi ! Tant pis… » avec sa mine de papier mâché.

La phrase est lancée, la manipulation a commencé. C’est à chaque fois la même rengaine. Lorsque vous vous êtes installés ensemble, il était convenu qu’une fois par mois vous feriez une petite virée entre potes chacun de votre côté. Mais voilà, ses virées, il les fait sans problème, sans culpabilité. Mais les vôtres, une fois sur deux vous y renoncer. Pourquoi ?

Il se débrouille pour avoir justement besoin de vous ce soir-là. Vous lui devenez subitement indispensable. Ou alors, il s’arrange pour vous culpabiliser…là c’est pire. Car vous avez le choix et vous ne savez pas quoi faire.

« Tu veux que je reste » lui demandez-vous d’une petite voix, espérant secrètement qu’il refuse ! Ouf ! Il refuse ! Mais pas comme vous l’auriez souhaité. Il vous répond : « Non, sors, amuse toi, je me débrouillerai tout seul, je t’appellerai dans la soirée, je n’ai pas trop le moral ce soir…après tout tu as bien le droit de t’amuser un peu ! »

C’est le pire que l’on puisse entendre ! Car vous êtes face à un dilemme. Vous avez très bien décrypté : vous savez qu’il souhaite que vous restiez mais ne veut pas en prendre la responsabilité. Vous, vous avez envie de sortir, de voir vos copines, d’écouter leurs petites histoires, de vous amuser, mais…c’est votre homme, vous l’aimez…L’heure tourne, il va bientôt être trop tard pour se décommander. Vite, il faut prendre une décision.

La mort dans l’âme, vous décidez d’aller à votre dîner accompagnée de ce sentiment de culpabilité qui ne vous lâchera pas d’une semelle. Pas une seule minute il ne vous quittera, s’accrochant à vous désespérément, vous rappelant à l’ordre lorsque vous commencez à vous détendre, vous obligeant à poser votre téléphone sur la table au cas où votre homme essaierait de vous joindre comme il vous l’a dit.

Ça pourrait être une soirée sympa, où vous déconnectez, mais vous ne sortez jamais seule, votre grande amie, votre chien fidèle la culpabilité vous accompagne toujours…

Certaines d’entre vous connaissent sûrement cette « amie ». Vous ne profitez pas du dîner, vous trépignez sur votre chaise, le service est trop long, vous espérez passer tout de suite au repas, pas d’apéro…mais ça traine, les filles enchainent les mojitos, à 21h30 vous terminez à peine l’apéro. Lui vous a déjà envoyé trois textos. Le dernier c’était il y a 5 mn , il vous demandait si vous en étiez au dessert et que vous lui manquez ! Aïe !!!

La soirée est fichue. Vous restez parce que c’était prévu, mais vous n’avez pas le cœur à vous amuser, vous espérez juste pouvoir rentrer assez tôt pour passer un peu de temps avec votre chéri. Le dîner se déroule dans un brouillard confus pour vous, chaque fois que vous riez vous repensez à votre pauvre moitié seule à la maison, vous attendant impatiemment, vous grossissez le tableau, vous vous en voulez…Finalement qu’est-ce qu’il y a de plus important dans votre vie, les copines ou votre mec ? Et là vous vous demandez pourquoi vous êtes sortie quand même, lui il a besoin de vous…Bref, l’autopunition vous la pratiquez à merveille. Vous lui envoyez des textos, vous vous isolez pour l’appeler, les copines vous chahutent « Tu ne peux pas le mettre de côté pour une soirée ?!!! ». Vous vous en fichez, c’est lui l’amour de votre vie…et vous ressassez toute la soirée, vous vous jurez de ne plus sortir sans lui.

Enfin le dîner se termine ! Vous ne vous attardez pas sur le trottoir, saluez tout le monde rapidement et vous enfuyez comme une voleuse. Vous courez à la voiture, démarrez en trombe, conduisez à toute vitesse pour gagner quoi…une poignée de secondes, en priant pour qu’il ne se soit pas endormi. Vous lui avez déjà envoyé 2 messages pour lui dire que vous arrivez, il n’a pas répondu. Boude-t-il ?

Vous voilà à la porte de l’immeuble, vous imaginez déjà ce que vous allez lui dire, lui faire pour vous faire pardonner. Vous ouvrez la porte et là… le noir complet. Pas un bruit. Monsieur est au lit, et ronfle paisiblement. Vous tentez de le réveiller doucement en lui déposant un tendre baiser au coin des lèvres, mais il ronchonne et se retourne vous laissant seule …avec votre culpabilité.

Vous retournez à la salle de bain, et en passant vous apercevez les vestiges d’un repas sur la table. Monsieur ne s’est pas privé : foie gras, une bonne bouteille de vin, les bougies, le boitier du DVD indique qu’il s’est fait un bon film…Bref, c’était la fête ce soir sans vous, il n’avait pas l’air malheureux du tout ce cher homme !

Là, vous pourriez en tirer une leçon et passer à autre chose ! Vous dire qu’il est parfois bon d’être un peu égoïste et de penser à soi…il sait le faire lui ! Mais non, pas vous ! Vous, vous n’oubliez pas, votre bonne vieille copine la culpabilité ! Alors cette fois vous culpabilisez parce que vous n’avez pas été d’une compagnie agréable pour vos copines ce soir… peut-être qu’elles ne vous proposeront plus de sortir. Vous risquez de vous retrouver seule, isolée de tous… Attendez, tenez, prenez un mouchoir pour essuyer vos larmes…

Mais oui, la culpabilité, c’est votre choix !

C’est vous qui décidez de ressasser ou d’avancer. C’est vous qui choisissez d’essayer de satisfaire tout le monde au lieu de penser à vous avant tout. C’est vous qui sélectionnez vos amis, et vous avez opté pour celle qui vous pourrit la vie, celle qui vous empêche d’avancer, celle qui s’incruste, la plus mauvaise d’entre toute, celle qui vous privera de tout épanouissement : la culpabilité.

Un conseil, mettez-la au rancart, abandonnez-la en vous promenant sur la plage mettez-la dans un voilier et laissez-la voguer loin de vous, remplacez-la par une amie plus douce, plus compréhensive, plus positive : la sérénité, l’innocence…

Culpabilité ou égoïsme: faites votre choix!
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Chrissy

L'humour, les mots j'en fais mon affaire...La langue de bois, je ne connais pas. Fatiguée d'être censurée, j'ai décidé de faire profiter, à ceux d'entre vous qui n'ont pas peur des mots, à ceux qui sont capables d'aller au-delà d'un paragraphe de lecture, de mes pensées, de mes élucubrations.
Voir le profil de Chrissy sur le portail Overblog

Commenter cet article

Protection Citoyenne 05/11/2015 16:29

Site du livre interdit par les medias
mais disponible sur Amazon
http://laveritenevousplaira.wix.com/laverite


⚠LA VÉRITÉ NE VOUS PLAIRA PAS !LE LIVRE INTERDIT⚠